Campagne “Ça Claque!” 2 : soutenez les services d’interprétation à distance

La campagne "Ça Claque!" 2 appelle à soutenir les services d'interprétation à distance

Pour les jeunes sourds, les services d’interprétation langue des signes– français à distance doivent avoir un vrai soutien des pouvoirs publics pour pouvoir se développer !

La Fédération Francophone des Sourds de Belgique dénonce, avec une campagne de sensibilisation entièrement réalisée par des jeunes sourds, le sous-financement gravissime des solutions d’interprétation en langue des signes. L’interprétation à distance qui permet aux personnes sourdes de passer des appels téléphoniques à des personnes qui ne connaissent pas la langue des signes n’est pas correctement financée par les pouvoirs publics.

En Wallonie, l’agrément de l’AVIQ et l’enveloppe budgétaire qui est accordée au service d’interprétation pour sourds sont conditionnés à l’existence d’un service d’interprétation à distance mais le service ne reçoit, en réalité, pas de fonds supplémentaires alors que ce service permet de répondre à de nombreux besoins. À Bruxelles, le service reçoit un peu d’argent mais ça reste largement insuffisant.

Ainsi, les services d’interprétation qui développent conjointement ce projet depuis 2015 ne perçoivent toujours pas d’enveloppe dédiée au développement adéquat et simultané de l’interprétation en présentiel (sur place) et de l’interprétation à distance.

Les conséquences de ce manque de soutien sont principalement :

  • Heures d’ouverture restreintes du service d’interprétation à distance. Seulement les jours ouvrables, seulement certains matins, certains après-midis. Pas le week-end ni en soirée.
  • Le manque de prestataires et de possibilité d’engager de nouvelles interprètes, alors qu’il existe un master en interprétation en langue des signes de Belgique francophone – français.
  • File d’attente de parfois plus d’une heure pour une personne sourde qui souhaite passer un appel téléphonique.
  • Impossibilité de couvrir tous les besoins privés et professionnels des personnes sourdes, ainsi que des services publics et des administrations pour entrer en contact avec elles.

Lassés de cette situation, une quinzaine de jeunes sourds de 18 à 35 ans réunis pour de la deuxième édition du projet « Ça CLAQue : la sensibilisation qu’on entend ! », mis sur pied par la Fédération Francophone des Sourds de Belgique, ont réalisé une campagne de sensibilisation visant à la dénoncer car ils la jugent tout à fait discriminante.

Ils ont fait un spot publicitaire de 30 secondes et un court-métrage de quelques minutes. Le spot publicitaire met en scène une erreur de procédure judiciaire au cœur de laquelle des personnes sourdes se retrouvent soudainement sans pouvoir interpeller qui que ce soit. Le court-métrage, lui, montre toutes les situations où, actuellement, il n’est pas possible de profiter du service d’interprétation à distance et imagine le service idéal.

Une campagne d’affichage est également prévue. Elle interpelle et invite les gens à regarder le spot publicitaire et le court-métrage. Les affiches seront diffusées dans les maisons communales, des écoles ainsi que de nombreuses administrations et services publics.

Soutenez le projet "Ça Claque!", partagez les vidéos, parlez-en autour de vous ! Envie de soutenir la FFSB ? Faites un don ! 

Découvrez les langues des signes en Belgique et à travers le monde : http://jils.ffsb.be/jils
Combien y-a-t-il de personnes sourdes en Belgique? Combien d'entre elles utilisent la langue des signes? http://www.ffsb.be/statistiques
Découvrir le Relais-Signes :
http://www.relais-signes.be